MWENDJE POUR QUE LA LUMIĒRE SOIT FAITE !
(NOUR-ALKAMAR)-MWENDJE WA YI MASIWA(MAORE-NDZUWANI-MMWALI-NGAZIDJA)

Ayatulkursiyu
Ayatulkursiyu.jpg
DRAPEAU DES COMORES
drapeau-flotant.gif
Images
Statistiques

Date de création : 14.10.2010
Dernière mise à jour : 25.04.2015
3588 articles


LE-SAINT-CORAN
LE-SAINT-CORAN.jpg
KurAnun Karim
coran.jpg
Liste de lecture Deezer
Mandela l'incorruptible

« L'honnêteté, la sincérité, la simplicité, l'humilité, la générosité, l'absence de vanité, la capacité à servir les autres- qualité à la portée de toutes les âmes- sont les véritables fondations de notre vie spirituelle. » N.Mandela.

 

N.MANDELA (1918-2013)
PAPA-MADIBA-Copie.jpg
CITATION DE N.MANDELA

" Mon idéal le plus cher a été celui d'une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales.J'espère vivre assez longtemps pour l'atteindre.Mais si cela est nécessaire,c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir."  [Un long chemin vers la liberté]

Blogs et sites préférés

· L'ISLAM AUJOURD'HUI
· LE SITE LEMOHELIEN.COM
· MAMADOU2016
· ECOUTER LE CORAN- ALLAH-AKBAR
· BLOG DU MOUVEMENT ORANGE
· AL-WATWAN
· LA GAZETTE DES COMORES (HZK)
· COURS DE FRANCAIS ECOLE PRIMAIRE
· BLOG DE LA VILLE DE CHEZANI-MBOINKOU
· RFI

Voir plus


Articles les plus lus

· 10 SIGNES QUI PROUVENT QU'IL VOUS TROMPE!
· ECOUTER LE CORAN
· Commentaire d'un poème(2nde, 1ère, Terminale)
· SENEGAL: L'élection présidentielle fixée au 26 février 2012
· NOUVEL ALBUM DE ROHFF

· MYSTERE AU NIGERIA: DES CHIENS AVEC UN CORPS HUMAIN
· TELEVISION COMORIENNE PAR SATELLITE!
· Des femmes Comoriennes maltraitées en Arabie Saoudite
· NOUVEL AN MUSULMAN!!!
· RTBF: ESTIMATION DES PRESIDENTIELLES PAR L'RTBF
· ECOUTER LE SAINT CORAN AVEC ALI AL- HOUDHEIFI
· Premier concert Toirab de CHARMILA A SAINT-DENIS
· La peste d'Albert Camus
· HALE NA HADISSI: HISTOIRE DRÔLE AFRICAINE
· Le Site Web de l'Université des Comores est en marche!

Voir plus 

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· AGRICULTURE, PÊCHE, ARTISANAT (4)
· BUREAU EXECUTIF DU MWENDJE (0)
· CULTURE (16)
· DIASPORA (2)
· DISCOURS POLITIQUES COMORES (0)
· ECONOMIE ET INVESTISSEMENT (35)
· ECOUTER LE CORAN (2)
· EDUCATION (9)
· ETUDIANTS A L'ETRANGER (0)
· ETUDIANTS AUX COMORES (0)
· FEDERATION D'ANJOUAN (0)
· FEDERATION DE LYON (0)
· FEDERATION DE MARSEILLES (0)
· FEDERATION DE MAYOTTE (0)
· FEDERATION DE MOHELI (0)
· FEDERATION DE NGAZIDJA (0)
· FEDERATION DE NICE (0)
· FEDERATION DE PARIS (0)
· HALE NA HADISSI (12)
· HISTOIRES DRÔLES (2)
· HYMNE COMORIEN CLIQUEZ SUR YOUTUB (0)
· LITTERATURE (18)
· MLOZI, MLIMADJI, MFANYA HAZI ZAMIHONO (1)
· MUSIQUE (1)
· POLITIQUE AUX COMORES (308)
· POLITIQUES ETRANGERES (51)
· RELIGION (18)
· SANTE PUBLIQUE (14)
· SHIWE (1)
· SOCIETE (61)
· SPORT (2)
· TRADITIONS ET COUTUMES (3)
· WUSUKANI WAMASIWA (0)

Derniers commentaires Rechercher
Thèmes

actualité afrique amis annonce argent article background belle blog bonne cadre cadres

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Un hitma est organisé en hommage à l'écrivain Salim Hatubou

Publié le 25/04/2015 à 14:05 par mwendje Tags : france

Un grand hitma est organisé par la diaspora comorienne de France demain à Paris Métro Poissonnier en hommage à notre frère écrivain Salim Hatubou décédé le 31 mars à Marseille et inhumé à Hahaya aux Comores, paix à son âme. Venez y nombreux inchallah.

Ligne 7 métro poissonnière à Paris à 13h



GAMA - DEPARTEMENT [MAYOTTE]

Publié le 25/04/2015 à 13:47 par mwendje

Adam Sagaf, un nom à retenir dans l’univers de la mode

Publié le 21/04/2015 à 19:26 par mwendje Tags : concours moi monde chez mode création femmes voyage créations

Depuis deux semaines déjà, Al-habib Sagaf avec neuf autres stylistes confirmés ou amateurs, participe au concours « Style Challenge AFRICA », à Dakar (Sénégal) avec, en prime, 2 millions de francs cfa pour le vainqueur, un voyage en Malaisie et une reconnaissance à travers l’Afrique en tant que styliste.

Al-habib Sagaf, ce jeune Comorien plein d’énergie et de talent, a toujours été attiré par la mode. C’est donc, naturellement, après conseil d’une amie, qu’il participe au casting de « Style Challenge Africa » au cours duquel il a présenté son book et ses créations.

 

« Trois semaines plus tard, l’équipe de l’émission de téléréalité s’est déplacée jusque chez moi pour m’annoncer que j’avais été retenu », s’est exclamé Al-habib qui a obtenu, pour la première épreuve, la meilleure note du jury composé de quatre femmes de renom issues du monde de la mode.

 

Au de-là de sa participation à ce concours, le jeune designer a toujours été attiré par la mode. « Je l’ai toujours vécue, toujours sentie », a-t-il confié. Plus jeune, l’un de ses passe-temps favoris était d’observer les passants et de les imaginer avec différentes tenues. Il a donc commencé à dessiner des croquis, très jeune. « Le premier créateur que j’ai connu est Yves Saint-Laurent ; depuis, il est devenu ma principale source d’inspiration ».

 

Al-habib Sagaf a toujours su qu’un jour, il lancerait sa première marque. Il a placé la barre très haut en cherchant à s’inspirer du grand couturier français mais les challenges ne lui font pas peur. Pas plus que le ‘‘qu’en-dira-t-on’’. « Il est difficile pour un Comorien de se lancer dans la mode mais il faut savoir se boucher les oreilles », a-t-il dit.

 

Ce qu’il continue de faire, évidemment. En 2014, il lance sa marque : « Adam Sagaf ». Adam parce « la création d’Adam, du peintre Boticelli est mon tableau préféré », a-t-il précisé. Mais aussi « parce que je voulais un nom universel dans lequel se retrouverait le plus grand nombre », a-t-il ajouté.

 

Al-habib Sagaf est aussi « modèle » à ses heures perdues, une photographe lui ayant dit qu’il était « photogénique ». Vrai ou faux, il a remporté un concours de « photogénie »…

 

Faïza Soulé Youssouf

Littératures Métisses

Publié le 20/04/2015 à 10:17 par mwendje

L'avion de maman a crache?

Publié le 20/04/2015 à 10:08 par mwendje

Les Comores, un peuple bafoué

Publié le 19/04/2015 à 11:23 par mwendje

En 2016, les comoriens de France participeront aux élections

Publié le 15/04/2015 à 08:19 par mwendje Tags : blog merci background france carte

2016 :COMMUNIQUÉ DE L'AMBASSADE DES COMORES À PARIS

Said Omar Badaoui,attaché de presse

Communiqué de l’Ambassade de l’Union des Comores en France

 

Comoriens, comoriennes Le mandat de l’actuel Président de l’Union des Comores, Son Excellence DrIkililou DHOININE, arrive à son terme.Les comoriens se rendront aux urnes dans quelques mois pour élire le futur locataire de Beit-Salam.

 

Conformément à la Constitution, les Comoriens de la diaspora pourront,enfin, prendre part à ce grand rendez-vous, à l’instar des autres communautés, comme ils l’ont toujours revendiqué.

 

A cet effet, nous vous invitons à vous rendre massivement à l’Ambassade pour vous faire recenser et établir vos cartes consulaires. L’Ambassade tient à souligner que la carte consulaire est obligatoire à tout comorien ayant élu domicile à l’étranger.

 

Seuls les détenteurs de la carte consulaire pourront voter aux élections présidentielles et autres.

Merci de votre compréhension

 

Fait à Paris, le 09 avril 2015

 

Said Omar Badaoui, Attaché de presse à l'ambassade des Comores à Paris

 

 

 

JUWA AUX ABOIES, Dossar pete les plombs

Publié le 05/04/2015 à 18:21 par mwendje Tags : blog soi internet google

 
 

Juwa aux aboies et dossar pete les plombs

Le président de l’assemblée nationale est élu à la majorité absolue

« Charité bien ordonnée commence par soi-même ». Le Député Foundi Ali Hadji, en sa qualité de doyen, a été exemplaire, magnanime et a fait montre d'un calme légendaire dans l’exercice de ses fonctions consistant à diriger les travaux de l’élection du président de l’assemblée nationale. Il a su diriger avec brio et garder son sang froid suite aux invectives et aux quolibets emanant des députés de l'opposition.  Malgré les tentions et les propos déplacés  qui ont émaillé cette élection du perchoir de l’assemblée nationale le samedi 4 avril 2015, les travaux ont été achevés avec succès en élisant Abdou Ousseine, ancien ministre de la justice et de la fonction publique, président de cette institution  ô combien plus importante.

 

Des blogs et des sites internet relayent des fausses informations car ils n'ont pas été bien informés de ce qui s'est réellement passé au palais du peuple de Hamramba. Les uns disent qu'Abdou Ousseine a été élu par 15 députés, faux et archi-faux et les autres disent que certains députés ont été séquestrés. Non et non, les 13 députés de l'opposition ont été là et ont assité même au début des travaux jusqu'à voter 3 bulletins nuls et puis après comme par hasard, une sonnerie mystérieuse a retenti pour les obliger à plier bagage. La faute est a qui ?

 

Mais qu'est ce qui s'est passé au juste?

 

La cérémonie d’investiture qui a eu lieu le vendredi 3 avril 2015 à 9h, a débuté comme prévu après l’installation des 30 députés légalement élus. Quinze minutes après avoir ouvert la séance l’assistance a été surprise par l’irruption des 3 députés issus de l’île autonome d’Anjouan invalidés par la cour constitutionnelle deux jours avant la tenue de la cérémonie. Peu après il s’est avéré que le secrétaire général adjoint avec la complicité de Mde Elbarouwane et d’Ahmed Djaffar tous de Juwa avait chapardé les écharpes des représentants de la nation pour les attribuer aux faux députés. Par conséquent, le secrétaire général adjoint Mr Mhadji Issa fut arrêté par les forces de l’ordre pour usurpation des ces écharpes qui sont le symbole des représentants de la nation.

 

Dans l’après midi, la cérémonie d’installation des députés devrait débuter à 16h  et à la surprise générale des membres du gouvernement, des représentants des corps diplomatiques et des députés, l’hémicycle a été fermée à double clé. Le député Dossar qui fut secrétaire général de l’assemblée s’est enfermé dans son bureau avec les clés en représailles de l’arrestation de Mr Mhadji Issa son adjoint. Après avoir constaté que Dossar s’est enfermé dans son bureau comme un preneur d’otage, des négociations ont été mené en vain. Et c’est alors qu’un technicien de la logistique du palais a trouvé l’astuce pour ouvrir une des portes sauvant ainsi l’honneur de notre pays qui a failli être terni par les caprices d’un député aux allures d’un délinquant.

 

Le lendemain la séance a repris à 16h avec l’élection du président de l’assemblée nationale c’est alors qu’on a pu découvrir les vrais visages des députés de Juwa en l’occurrence celui du sulfureux Dossar qui a fait apparaître ses violences longtemps mis en léthargie et masquées par ses apparences intellectuelles. Celui-ci a eu l’audace de casser l’urne et déchirer en lambeaux l’isoloir au vu et au su de toute l’assistance.

 

Finalement, les forces de l’ordre ont fini par maitriser et appréhender les députés récalcitrants qui se sont comportés comme des godillots. Les élections se sont déroulées conformément aux textes en vigueur prévus par le règlement intérieur de l’assemblée.  Le président a été élu à la majorité absolue des 16 députés sur les 29 présents et a procédé à la mise en place de son bureau.

 

Mohamed soultoine Moroni

Salim, tu vas nous manquer!!!

Hommage posthume à notre frère et ami Salim Hatubou décédé le 31 MARS 2015 A Marseille.

Salim Tu es immortel !

Salim Hatub est né le 20 juin 1972 à Hahaya et mort le 31 mars à Marseille à l’âge de 43 ans. La perte de cet écrivain de renommé international a mis le monde littéraire de l’océan indien et  des îles Comores en deuil. L’intelligentsia comorienne et le monde littéraire sont éprouvés par cette énorme perte qu’est la disparition de notre frère talentueux écrivain.  A cet effet, Je me joins à tous les comoriens, au premier rang desquels la diaspora scientifique de France, aux amis et frères de Salim pour présenter mes sincères condoléances attristées à la famille du défunt de Marseille et de Hahaya.

 

 J’ai connu Salim à travers une présentation d’un livre de Sœuf  Elbadaoui à Paris en l’an 2003. Je le connaissais de nom mais ce jour là, j’ai découvert un homme humble, très modeste et serviable. Il m’a offert 5 de ses romans quand je lui ai annoncé que j’allais m’inscrire en thèse et de surcroit travailler sur la littérature comorienne. Une étude sur le roman comorien de langue française ça serait une première, me disait-il. Je l’ai aussi bien connu par ses écrits et j’ai découvert un grand écrivain par son style et par-dessus tout, la fluidité de la lecture de ses œuvres. Un français facile, accessible à tous, qui me donnait toujours envie de terminer ses livres. J’ai gardé en lui un écrivain très audacieux qui ne lésinait pas sur les moyens pour stigmatiser et condamner avec  fermeté l’injustice, l’ingérence et les inégalités sociales et ceci verbalement ou dans ses écrits.

 

 J’ai eu la chance de lire en premier « Marâtre » un de ses romans, plein d’humour, paru en 2003 aux éditions KomEdit, dans lequel il raconte le duel d’un petit Africain et de la femme de son père. Un huis clos dans lequel Marâtre et Dendehors, les deux personnages principaux se vouent une haine profonde et démesurée. Marâtre possède deux enfants, un garçon et une fille. Ces derniers sont chouchoutés et ne font rien à la maison. Les travaux ménagers sont réservés à Dendehors. Malgré les plaintes que ce petit garçon fait à son père, lequel est rarement à la maison à cause de son travail, Marâtre continue à infliger des quolibets à son beau fils. « J’ai beau giflé, humilié, torturé Dendehors, il ne pleure jamais. Je finirai par le caresser et l’embrasser pour le faire souffrir. »

 

A partir de la lecture de ce roman j’ai été séduit par ses ouvrages qu’ils soient en poésie, en théâtre ou en roman. « Le sang de l’obéissance » un roman critiquant les mariages arrangés, m’a donné le goût de la lecture mais aussi de l’écriture jusqu’à me pousser à m’inscrire en thèse de lettres modernes en choisissant de mener une étude sur les roman comoriens de langue française.

 

Salim tu vas nous manquer, ton absence va engendrer un vide dans le monde littéraire mondial et comorien en particulier. Tu pars mais tu laisses derrière toi des orphelins. Tes ateliers d’écriture, tes pièces de théâtres et tes romans de la jeunesse manqueront aux enfants et aux adolescents de la réunion, des Antilles et de Mayotte, lesquels prenaient un grand plaisir à t’écouter raconter tes histoires magiques et mystérieuses.

Que Dieu te réserve une place de choix au paradis.

 

Salim tu n’es pas mort car tu as marqué  les deux dernières décennies de la littérature comorienne, tu es un écrivain hors pair, ta modestie légendaire et ta générosité sans faille ont fait de toi l’ami de tout le monde. Tes encouragements et ton aide m’ont permis de réaliser un projet d’enfance qui me tenait à cœur, mille fois merci. Un écrivain comme toi, malgré cette disparition fulgurante restera à jamais dans la mémoire collective des intellectuels comoriens, ceux qui t’ont lu et ceux ou celles qui te liront dans l’avenir. Comme disaient les autres «  les paroles s’envolent et les écrits restent ». Amadou Hampaté Ba disait qu’ « un vieillard qui meurt en Afrique est une bibliothèque qui brûle ». Pour les Comores, elles ont perdu un monument Tes écrits témoigneront de l’engagement littéraire qui tu as fait montre pour contribuer à ta manière à l’édifice de ton pays. Tu es venu à Marseille très jeune mais tu n’as jamais oublié tes origines comoriennes. Tu t’es toujours inspiré des contes et légendes comoriens pour écrire certaines de tes œuvres. Ceci prouve l’importance et l’intérêt que tu accordais à ton pays, les Comores.

 

Salim tu nous manqueras énormément!

Je suis aux Comores au moment où je mets cet article sur papier et je pense à mes amis, tes amis, lorsqu’ils ont appris ta disparition, car moi-même j’ai été écrasé par cette mauvaise nouvelle. Pourtant dieu le tout puissant nous a toujours dit d’accepter la mort de nos proches et nous l’acceptons en tout cas on y peut rien. Les Comores et la littérature comorienne sont frappées de plein fouet.  

 

Salim était un écrivain engagé qui a toujours condamné la présence française à Mayotte. Je vous invite à lire son livre intitulé « Hamouro » dans lequel il semble s’être inspiré du fait divers survenu à Mayotte le 27 octobre 2003. Un maire, élu de la république française, a mis le feu à un village car celui-ci était habité par des Anjouanais.

 

Cependant, à Mayotte, île géographiquement, culturellement, historiquement et éthiquement comorienne mais restée sous le giron de la France au lendemain de l’indépendance des autres îles de l’archipel des Comores, aucune poursuite judiciaire n’a eu lieu pour condamner cette hécatombe. La France le pays du droit de l’homme.

 

De fait, la présence de la France à Mayotte a toujours été condamnée par les instances internationales, notamment le fait qu’un comorien n’ayant pas de papiers français soit considéré comme un « hors-la-loi » à Mayotte alors que dans ce contentieux inextricable, la France elle-même ne semble pas s’accommoder des lois internationales.

 

Le clandestin, finalement, dit-il dans une interview, il n’est pas celui qu’on a coutume de désigner. L’auteur critique sévèrement la façon dont les comoriens sont maltraités à Mayotte et va jusqu’à qualifier les arrestations arbitraire de « rafles », révélant en même temps son coté d’écrivain engagé et de grand patriote. Un passage de son livre « Hamouro ».

 

« Quand la police débarque dans un marché et arrête des dizaines de personnes en toute impunité ou quand elle s’introduit violemment dans des maisons pour procéder à des arrestations… comment qualifiez-vous de tels actes ? Moi, j’appelle ça des rafles ! ».

Paix à ton âme, cher frère !

 

Par Ali ABDOU MDAHOMA

NB:Le ministre de l'éducation nationale, Dr Abdoulkarim Mohamed a demandé en conseil de ministre à ce que notre écrivain Salim Hatubou ait des funérailles officielles.

22 candidats à la députation à Moroni

Publié le 26/11/2014 à 08:05 par mwendje

Moroni Nord:

1-Fatahou

2-Ibrahim Mohamed Soulé

3-Omar Mohamed

4-Laith Ben Ali

5-Abdillah KINKERS

6-Hassan Andil

7-Dr Moussa

8-Youssouf Ali Mliva

9-Hassan Mde Hassan

10-Mde Msoili dit GAGA

11-Kambi

Moroni Sud

1-Mohamed Daoudou Alias KIKI

2-Momo Abdallah Mde Soifeine

3-Said Abdallah cheick

4-Peta Koudra

5-Mohamed Msaidié

6-Razida

7-Ali Papa

8-Mahamoud Abdallah

9-Ahmed Said Abdallah

10- Hachim Said Hassan


DERNIERS ARTICLES :
Un hitma est organisé en hommage à l'écrivain Salim Hatubou
Un grand hitma est organisé par la diaspora comorienne de France demain à Paris Métro Poissonnier en hommage à notre frère écrivain Salim Hatubou décédé le 31 mars à Mar
GAMA - DEPARTEMENT [MAYOTTE]

Adam Sagaf, un nom à retenir dans l’univers de la mode
Depuis deux semaines déjà, Al-habib Sagaf avec neuf autres stylistes confirmés ou amateurs, participe au concours « Style Challenge AFRICA », à Dakar (Sénégal) avec, en p
Littératures Métisses

L'avion de maman a crache?